, ,

Soulagez les crampes aux jambes avec l’acupression

acupression

Se réveiller chaque nuit ou interrompre son jogging quotidien à cause de crampes est plus que désagréable. Essayez d’en comprendre la cause exacte pour trouver la solution.

crampes

Les crampes aux jambes peuvent venir perturber votre quotidien à n’importe quel moment de la journée : de jour comme de nuit. Sous la forme d’une douleur intense localisée sur un ou plusieurs muscles, elle peuvent durer de quelques secondes à quelques minutes.

La plupart des crampes disparaissent au bout de quelques minutes. Il est possible d’anticiper leur survenue et de soulager la douleur. Si elles deviennent récurrentes ou sont associées à d’autres symptômes, il est recommandé de consulter votre médecin traitant.

Les crampes apparaissent souvent au niveau des jambes et des mollets.
Pour un soulagement à court terme, il convient d’agir doucement le muscle douloureux. Par contre, il convient d’en rechercher la cause afin d’obtenir une solution pérenne à long terme.

Crampes ou les spasmes musculaires ?

crampesOn peut être pris de crampe(s) ou de spasmes au cours d’un effort musculaire en particulier dans un milieu froid (par exemple en nageant).
Ou bien, pendant la nuit, elles affectent alors en général les muscles du mollet, dont la violente contracture provoque une extension du pied.
Enfin, les crampes se manifestent fréquemment pendant la grossesse.

La crampe musculaire, tout comme le spasme musculaire, est une contraction involontaire des fibres musculaires. La douleur provient de l’arrêt de la circulation sanguine dans le muscle pendant cette contraction anormale.

On fait une différence entre la crampe et le spasme musculaire :

  • La crampe est une contraction involontaire, douloureuse et de courte durée.
  • Le spasme est une crampe prolongée.

Les fibres contractées chassent le sang, causant de l’irritation et de la douleur qui, en retour, rendent la contraction encore plus rigide. Le spasme s’installe alors, empêchant le muscle de se relâcher.

Principales causes de crampes et de spasmes musculaires

  • Mauvaise circulation énergétique entre le haut de le bas du corps, et/ou entre les côtés gauche et droite du corps, d’où une mauvaise circulation artérielle et veineuse (très fréquente).
  • Fatigue musculaire due à l’inactivité prolongée (par opposition à une inactivité de quelques jours).
  • crampesErreur d’entraînement sportif. Les muscles n’ont pas été suffisamment réchauffés avant l’exercice. Ou encore leurs limites ont été dépassées. 
  • Mauvaises postures.
  • Crampe dite « de l’écrivain » : elle intervient chez des personnes ayant une activité manuelle importante, fine ou répétitive. La personne qui en est atteinte n’arrive plus à écrire correctement du fait de la contracture, parfois douloureuse, des muscles de la pince (entre le pouce et l’index), avec prolongement de la contracture et de la douleur vers l’avant-bras et le coude. 
  • Infections virales. Parce qu’ils attaquent l’organisme, les virus provoquent une réaction de défense immunitaire, qui peut parfois prendre la forme de crampes musculaires. La grippe est le cas typique d’infection avec crampes musculaires.
  • Traumatismes. Les blessures, les contusions, les déchirures musculaires et les entorses sont des sources de douleur variables qui vont de la sensibilité au toucher à l’élancement, à la sensation de brûlure et à la crampe. Dans le cas de l’entorse lombaire, par exemple, la douleur est causée par une contraction réflexe (crampe ou spasme) destinée à limiter l’étirement excessif : les fibres musculaires se verrouillent pour protéger la lésion.
  • Déshydratation. Non compensée, une perte de liquide excessive (sudation à la suite d’un effort intense, conditions climatiques inhabituelles, diarrhée et vomissements abondants) entraîne une diminution de la circulation sanguine. Cela empêche les muscles d’évacuer leurs déchets et cause une irritation douloureuse. En outre, la déshydratation entraîne une carence en sels minéraux indispensables au fonctionnement des muscles (calcium, sodium et potassium surtout).
  • Grossesse. Pendant la grossesse, les besoins en calcium sont considérablement accrus. Un apport insuffisant peut causer des crampes musculaires, surtout pendant le troisième trimestre, où le poids de l’enfant comprime les nerfs des membres inférieurs.
  • Déséquilibres des électrolytes (manque ou excès de sels minéraux tels que le sodium, le potassium, le calcium, le phosphore et le magnésium). Ils sont rares et le plus souvent liés à un dérèglement ou à une tumeur des glandes parathyroïdes ou surrénales. Ils perturbent le fonctionnement des muscles et causent de la douleur parce que ce sont les électrolytes qui transportent le message contraction-relâchement aux fibres musculaires. Dans ce cas il est conseillé de consommer des fruits secs : figues, noix, noisettes, bananes, pruneaux, etc., et des aliments à saveur salée. 

Les crampes ou les spasmes présentent l’inconvénient d’emprisonner dans les muscles les déchets (notamment l’acide lactique) produits pendant l’activité musculaire, augmentant ainsi l’irritation et la douleur.

Des échanges de sels minéraux se produisent lorsque votre muscle se contracte. Une perturbation de ces échanges de sels minéraux mais ainsi qu’une accumulation d’acide lactique et de toxines dans le muscle le rigidifient et c’est alors que la crampe survient.

Acupression en cas de crampe

Localisation du point d’acupression V-57 (Chen Shan)
crampes
À mi-chemin entre le pli arrière du genou et le talon, à la base du muscle du mollet, c’est-à-dire au milieu des muscles du mollet, dans la dépression dessinée par un «V» renversé.

Le muscle du mollet est constitué de 3 faisceaux musculaires qui forment tous les 3 le tendon d’Achille. Le soléaire est le faisceau profond, et les jumeaux sont les 2 faisceaux superficiels. Les jumeaux sont les muscles qui interviennent lorsque vous vous levez sur la pointe des pieds. Le point d’acupression V-57 contre les crampes musculaires, se situe précisément dans le creux des jumeaux.

Massage du point V-57
Au moment où la crampe se manifeste, massez par pressions circulaires douces pendant quelques minutes jusqu’à cessation du trouble. Vous pouvez aussi masser le point en prévention une ou deux fois par jour pendant deux ou trois minutes.
Attention : ce point sera sensible alors appliquer la pression progressivement, pour parvenir à un massage vigoureux, car ce point est profond.

Rôle de la respiration lors du massage
crampes
Acupression et respiration fonctionnent main dans la main. Inspirer et expirer dans un état de calme et de détente aura pour effet de débloquer l’énergie emprisonnée et faire circuler le Qi (ou Ki), soit l’énergie vitale en vous. La respiration lente, calme et profonde par le nez, et à partir du ventre, amplifie et maximise les effets positifs recherchés. 

Comment éviter les récidives ?

Conseils généraux
Il est recommandé :

  • De s’hydrater correctement en buvant de l’eau sans attendre d’avoir soif (surtout en période de chaleur),
  • De manger sainement et de privilégier les aliments riches en magnésium pour les sportifs et les femmes enceintes (germe de soja, riz, pain complet, noix, bananes…)

En cas de crampes nocturnes

  • Avant le coucher, étirez les muscles touchés habituellement par les crampes et massez les point d’acupression 57 V.
    Dans le lit, il est préférable que le pied ne soit pas en extension maximale, c’est-à-dire la pointe du pied tendue. Le pied doit être à angle droit avec la jambe. Ainsi, le muscle du mollet n’est pas en raccourcissement maximal, il est donc moins sujet aux crampes. Pour cela :
  • Si vous dormez sur le ventre, mettez les pieds hors du lit ou placez un coussin sous les tibias (os des jambes) ;
  • Si vous dormez sur le dos, posez la plante du pied à angle droit avec la jambe contre un coussin placé au fond du lit.

En cas de crampes lors d’excercices

crampesPour anticiper la survenue des crampes lors des exercices, il est conseillé de faire régulièrement des exercices d’étirement, de la marche ou du sport.

Si vous devez faire un exercice intense, pensez :

  • à vous préparer par un entrainement adapté,
  • à prendre du repos avant l’exercice,
  • à manger de façon adaptée pour constituer des réserves d’énergie et d’eau suffisantes.

N’oubliez pas :

  • de bien vous échauffer,
  • de compenser les pertes d’eau et de sel pendant l’activité,
  • de terminer votre séance par des exercices de relaxation et d’étirement des muscles.

Si vous aimez cet article, et si le cœur vous en dit, n’hésitez pas à le partager avec votre famille et vos amis. Toujours bien lire et suivre les contre-indications quand elles sont indiquées. Merci ! 

* Bien entendu, ces informations ne doivent jamais être utilisées comme substitut à un quelconque avis ou traitement médical à venir ou en cours, mais peuvent être un complément de traitement.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *