, ,

Le langage des dents

dents
Connaissez-vous la médecine énergétique dentaire ?

dentsLa médecine dentaire holistique est une médecine non conventionnelle qui prend en compte le patient dans sa totalité. Comme son nom l’indique – holistique vient du terme grec « holos » qui signifie « tout » – elle considère que la dent est un organe à part entière, certes isolé mais en interaction constante avec le reste du corps. Dans les années 70, une étude menée par le Docteur Jean Orsatelli de l’Université de Marseille a démontré qu’il existait un lien entre les dents et les organes en s’intéressant à l’énergétique dentaire.

En s’intéressant aux recherches menées par le Docteur Orsatelli, un médecin a décidé de faire de cette science son cheval de bataille afin de rendre hommage à celui qu’il considère comme son Maître, il s’agit du Docteur Albert Roths. Il s’est également inspiré de deux homéopathes reconnus, les docteurs Jean Meuris et Skevos Picramenos qui l’ont encouragé à rédiger sa thèse en doctorat dentaire sur un sujet d’homéopathie. Toutes ces rencontres lui ont appris à traiter chaque patient de manière singulière dans sa globalité en se concentrant sur tous ses symptômes et non pas une pathologie en particulier. 

Corrélation entre les dents et les organes 

La médecine énergétique mise au point par le Docteur Roths démontre qu’il existe bien une relation entre les dents et les organes. C’est l’exemple de Luc, quatorze ans, qui a été opéré pour sa scoliose dans un hôpital lyonnais. Suite à l’opération, qui fut un sans-fautes, Luc se retrouve malgré tout paralysé et on lui annonce alors qu’il ne remarchera plus jamais. Sa mère, qui refuse de baisser les bras, décide de consulter le Docteur Nogier, précurseur de l’auriculo-médecine qui lui affirme qu’il ne peut rien faire car une dent bloque le flux d’énergie. 

dentsLuc fait sans attendre une radio qui ne montre aucune pathologie, seulement une dent dévitalisée. Néanmoins, le Docteur Nogier insiste sur l’existence d’un élément qui empêche l’énergie de passer. S’en suit alors l’extraction de la dent dévitalisée, et une chose improbable se produisit : pendant qu’on lui enlevait la dent, le gros orteil de Luc a bougé. Pris en charge par le Docteur Nogier, il a retrouvé l’usage de ses jambes et a une vie tout à fait normale. 

Il s’est avéré que peu de temps avant de se faire opérer, Luc a eu un rendez-vous chez le dentiste pour soigner une carie qui a dû être dévitalisée, ce qui a perturbé le flux énergétique et la circulation d’informations. Selon le Docteur Roths, il s’agit d’un cas de résonance entre la dent et le traumatisme de l’opération. Il affirme que

« la dent n’est pas un clou planté dans une planche, bien au contraire. Elle est le lieu privilégié où passe tout un circuit énergétique, et au-delà de la dent, la mâchoire, la gencive et la joue, c’est ce qu’il appelle la loge énergétique dentaire ».

Selon la médecine énergétique dentaire, il est impossible de soigner certaines maladies sans avoir réglé les problèmes dentaires au préalable. Le Docteur Roths a mis en place une carte des relations qui lient les dents aux organes, appelée somatotopie dentaire.
La canine inférieure gauche est souvent liée aux cystites et à la constipation
• La première molaire inférieure gauche est liée aux maladies cardio-vasculaires et à la tension artérielle
• L’incisive latérale supérieure et la prémolaire supérieure sont liées au genou

Un simple test pour déceler la source de la douleur 

Selon le Docteur Roths, avant de procéder à toute extraction, il faut distinguer la source des maux et savoir exactement quelle est la dent malade. Pour déceler la ou les dent(s) source(s), il procède à un test simple et efficace. Il imbibe une petite tige de coton d’un anesthésique au froid et touche toutes les dents ; si le contact d’une dent avec le froid provoque une douleur dans le corps ou au niveau de la mâchoire, il saura alors laquelle est impliquée et quels maux elle engendre. 

Ce test a été effectué à deux reprises sur une de ses patientes pour déceler d’une part, la source de ses douleurs au niveau de ses tibias et d’autre part, celle de sa douleur musculaire au niveau de son bras droit. Les résultats ont montré qu’une seule dent était commune aux deux tests, il décide alors de l’extraire. Suite à l’extraction, les douleurs du bras ont disparu et celle des jambes se sont atténuées. 

Chaque dent est reliée énergiquement à un organe !

Chaque organe est relié à une émotion particulière (le foie à la colère, les reins à la peur liée au liquide, etc.).  En Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), tout déséquilibre est lié à un excès ou un défaut d’énergie. Vous connaissez certainement le cycle des 5 éléments (Métal, Eau, Bois, Feu, Terre). 

dentsChaque élément nourrit le suivant, est nourrit par le précédent, et contrôle un autre élément.Ensuite chacun de ces éléments correspond à un organe ou une fonction Yang (« actif ») et un organe ou une fonction Yin (« passif »).
Les organes et fonctions sont donc toutes reliées, mais encore plus que ce que l’on peut imaginer.

Chaque dent est reliée énergétiquement à un organe, groupe d’organe ou une capacité, lien que l’on peut distinguer sur l’image 

Ainsi, une douleur dentaire n’est jamais seule et anodine… l’affaiblissement d’une dent n’est qu’un effort supplémentaire émis par notre corps pour nous aider à prendre conscience qu’une de nos façons d’agir et de penser est à modifier… 

Et symboliquement, il y a également une façon d’en approcher le sens, avec ci-contre la numérotation des dents (denture vue comme si la personne ouvrait grand la bouche devant nous). 

Mâchoire supérieure
Nom dent – N° dent  D G – Nom symbolique
dentsIncisive centrale – 11 21 – dent du Rayonnement
Incisive latérale – 12 22 – dent de la Communication
Canine – 13 23 – dent de la Volonté
Prémolaire première – 14 24 – dent de l’Audace
Prémolaire seconde – 15 25 – dent du Discernement
Molaire première – 16 26 – dent de Père/Mère
Molaire seconde – 17 27 – dent de la Transgression
Sagesse – 18 28 – dent de Sagesse 

Mâchoire inférieure
Nom dent – N° dent  D G – Nom symbolique
Incisive centrale – 41 31 – dent du Commencement
Incisive latérale – 42 32 – dent de la Relation
Canine – 43 33 – dent des Origines
Prémolaire première – 44 34 – dent de la Métamorphose
Prémolaire seconde – 45 35 – dent de l’Affirmation
Molaire première – 46 36 – dent de Papa/Maman
Molaire seconde – 47 37 – dent de l’Union
Sagesse – 48 38 – dent de Sagesse 

Il semblerait que certains experts de la médecine commencent à s’intéresser au langage des dents : au niveau des services hospitaliers à haut risque, il est automatiquement demandé quelles dents ont été extraites ou dévitalisées ce qui a tendance à diminuer le risque d’échec thérapeutique et éviter les complications.

Pour aller plus loin

Dent qui pousse, dent qui parle
d’Estelle Vereeck  – Éditions Quintescence

incarnation

Le livre aborde le développement de la personnalité d’un point de vue inédit. Simple à comprendre, facile à utiliser, la méthode se fonde sur les indications données par le corps à travers l’éruption des dents. Une dent, une phase : tel est le fil conducteur. Marqueurs visibles, d’accès aisé, les dents expriment le vécu de l’enfant.

Dent du commencement, dent du rayonnement, etc. L’auteur attribue à chaque dent un nom évocateur de la qualité qu’elle incarne. Chaque « actrice du théâtre de la bouche » met en scène les besoins de l’enfant à mesure qu’il évolue.

La méthode révèle les clés du langage des dents, langage du dedans. Elle s’adresse aux parents qui souhaitent une aide friable pour comprendre l’enfant et à tous ceux qui en côtoient (professionnels de santé, enseignants, éducateurs…).
Plus encore, toute personne désireuse de se connaître, d’identifier ses blocages et ses manques découvrira à travers ses dents l’enfant qu’elle a réellement été. Les dents sont les marqueurs de notre enfance. L’ouvrage constitue un guide et un outil de connaissance de soi dont la simplicité et l’évidence vous séduiront.

Docteur en chirurgie-dentaire, lauréate de la faculté de médecine de Nancy, Estelle Vereeck étudie depuis de nombreuses années les relations entre les dents et la personne vue dans sa globalité. Après quinze ans de recherches intuitives étayées par l’observation et la logique, elle a créé la méthode psychodontologique. Ce livre est le fruit de son expérience.

Le décodage dentaire
de Christian Beyer – Éditions Grancher

incarnation

Savez-vous que vos dents entretiennent des liens avec votre inconscient ? C’est ce que vous dévoile cet ouvrage. Le décodage dentaire s’appuie sur le transgénérationnel, les charges émotionnelles refoulées ainsi que l’insconscient personnel et collectif pour donner un sens à la douleur, à la perte d’une dent, à une malposition, et même aux maladies parodontales ou aux aphtes. Car le décodage dentaire offre l’accès à l’identité vivante de l’individu !

Ce livre, écrit après plus de quatorze années de pratique, vous présente une lecture psychologique et symbolique de chaque dent afin d’expliquer certaines de leurs pathologies autrement qu’en vous culpabilisant. Car vous découvrirez qu’une carie n’est pas forcément la conséquence d’un mauvais brossage des dents ! Véritable grille de lecture de la psyché humaine, le décodage dentaire est un outil incomparable de rencontre et de connaissance de soi.

Diplômé de la faculté de chirurgie dentaire de Strasbourg en 1988, le Dr Christian Beyer parcourt le monde afin de promouvoir cette connaissance et cette compréhension nouvelle de la structure humaine. Auteur et conférencier, il na de cesse de rendre aux dents et à l’humain leurs véritables valeurs et leurs lettres de noblesse.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.