, ,

Épisiotomie : conséquences sur la santé émotionnelle et énergétique de la Femme

épisiotomie

« Voilà, je vous recouds, j’ai fait une petite épisiotomie… »
Ces mots, vous êtes nombreuses à les avoir entendus après un accouchement.

épisiotomiePour des raisons énergétiques et émotionnelles, il serai souhaitable qu’ils soient un jour bannis du vocabulaire médical, sauf en cas de force majeure, bien évidemment.

Pourquoi  bannis ?

Parce que l’épisiotomie est un acte médical qui entraîne d’importants troubles de la circulation énergétique chez la femme sur laquelle elle est pratiquée.
Au fil du temps, sans qu’elle en ait nécessairement conscience, ces troubles énergétiques généreront des conséquences néfastes sur le comportement, les émotions et la santé de cette Femme. Il est à noter que tout ce qui est mentionné dans cet article, s’applique également à une déchirure du périnée, sans qu’une épisiotomie soit forcément pratiquée.no-reply@energie-sante.net

Tout d’abord : qu’est-ce qu’une épisiotomie ?

épisiotomieL’épisiotomie est un acte chirurgical consistant à inciser le périnée et la paroi vaginale sur quelques centimètres,  au moment de l’accouchement afin de d’agrandir la taille de l’orifice vulvaire pour faciliter la sortie du bébé et éviter le risque de déchirures graves spontanées.

Le périnée est un groupe de muscles et de ligaments situé entre l’anus et le vagin, qui constitue une sorte de « hamac » accroché entre le pubis et le coccyx. Il joue un rôle crucial dans la continence urinaire et anale et soutient les organes situés dans le bassin.

Lors de l’accouchement, le périnée est considérablement étiré et peut se déchirer, de façon plus ou moins superficielle et importante.

L’épisiotomie est généralement pratiquée lorsque :
  • La tête bu bébé est trop grosse,
  • Le périnée manque de souplesse,
  • Le bébé est en souffrance durant l’expulsion,
  • Lorsqu’il se présente en siège,
  • Lorsque le bassin de la maman est étroit et que l’usage des forceps est envisagé,

Un site français traite exclusivement des problèmes liés à l’épisiotomie. On peut y lire notamment : « Nous, les créateurs du site www.episio.info, dénonçons l’épisiotomie faite en routine, ce qui est en opposition avec les données acquises de la science et sans l’accord de la femme, ce qui est en opposition avec les lois françaises de 2002 sur le consentement du patient. »

Qu’est-ce que le périnée

1. Sur le plan physique

Le périnée, c’est cet ensemble de muscles, de ligaments et de membranes très solides qui forment un véritable plancher, comme un «filet» qui soutient le vagin, la vessie et le rectum. On peut représenter sa forme par un losange, attaché au pubis par la pointe avant, au coccyx par la pointe arrière et aux ischions par les deux pointes latérales (les ischions étant les pointes osseuses situées sous les fesses).

2. Sur le plan énergétique

épisiotomieDans la médecine traditionnelle chinoise, on considère que le périnée est le fondement du corps humain, sa base, son assise. Les chinois l’appellent « le muscle des ancêtres ».

Dans le corps humain, l’énergie est véhiculée par des méridiens et des nadis.
Dans les faits, les méridiens sont des regroupements de nadis.

Les méridiens principaux, appelés aussi « vaisseaux » passent par le périnée :

  • Le vaisseau gouverneur (Du Mai) : Il véhicule les énergies de type Yang dans le corps. Son action se fait du bas vers le haut. Il commence au périnée, passe par l’extrémité du coccyx et monte suivant la colonne vertébrale jusqu’aux lombes pour se relier avec les reins. Il continue le long de la colonne vertébrale, passe par la nuque et pénètre à l’intérieur du cerveau par l’arrière du crâne. Ensuite, il descend suivant la ligne médiane du front, puis suit la ligne médiane du nez pour gagner enfin, la lèvre supérieure et se terminer sur la gencive.
  • Le vaisseau conception (Ren Mai) : Ce méridien prend le relai du vaisseau gouverneur afin de ramener les énergies Yin vers le périnée. Il commence au niveau de la lèvre inférieure, passe par le menton et descend sur la face avant du corps où après le bas-ventre, il rejoint le périnée.
  • Le méridien Chong Mai « méridien des attaques » : Ce méridien commence à l’intérieur du bas-ventre, descend en bas au périnée, où il se divise en deux branches terminales, l’une postérieure remonte le long de la colonne vertébrale, l’autre remonte suivant la paroi antérieure de l’abdomen, arrivé au nombril, il se subdivise en deux branches qui montent de chaque côté du nombril jusqu’à la gorge, pour aller contourner les lèvres. Le Chong Mai contrôle la circulation de l’énergie et du sang de tout le corps. Ce vaisseau est donc dénommé « la mer de sang ».

Divers méridiens passent aux alentours du périnée, dans les aines, à l’intérieur des cuisses, au niveau des fesses. Il s’agit notamment des méridiens du foie et de la vésicule biliaire, le méridien de la vessie, de l’estomac, des reins et de la rate. Le trajet de certains de ces méridiens est très proche du périnée.

3. Au point de vue énergétique et multidimensionnel

L’énergie entre et sort du corps par des « centres énergétiques » nommés « chakras ». Les tradition en indiquent 80 000 sur le corps humain, dont 7 chakras principaux disposés dans l’axe du corps, le long de la colonne vertébrale.

Les 7 chakras principaux :
  1. épisiotomieLe chakra racine est situé à la base de la colonne vertébrale, au niveau du périnée.
  2. Le chakra sacré est situé à l’avant juste au-dessus de l’os pubien et à l’arrière au milieu du sacrum (S3).
  3. Le chakra solaire est situé à l’avant sous l’épigastre (pointe du sternum) et à l’arrière entre les dernières vertèbres dorsales (D11-D12).
  4. Le chakra du cœur est situé à l’avant sur le sternum, entre les 2 seins (mamelons) et à l’arrière entre les omoplates (vertèbres dorsales D5-D6).
  5. Le chakra de la gorge est situé à l’avant, dans le creux de la gorge, et à l’arrière entre les vertèbres cervicales C4-C5.
  6. Le chakra du 3e œil est situé à l’avant, à la base du front, entre les deux sourcils, et à l’arrière au milieu de l’occiput.
  7. Le chakra coronal est situé au sommet du crâne, sous la fontanelle.

Chaque chakra est associé à une ou deux glandes endocrines, un ou plusieurs organes, à des parties du corps physique ou des corps subtils, un symbole, un mot-clé, une note, une couleur, un son, des qualités, des expériences de la vie, des prises de conscience, etc.

Le 1er chakra ou chakra racine

Le périnée est le siège du chakra Racine, ou coccygien – chakra de base – premier chakra.
Le premier chakra est la véritable racine de notre Arbre de Vie, lieu de réception des énergies telluriques, qui concrétisent notre enracinement à la Terre. C’est à partir du chakra racine que l’être humain se connecte aux forces telluriques de la Terre ; ce qui lui permet d’expérimenter pleinement la matière palpable, en se reliant au monde physique et à la Terre.

chakraEn assurant la survie physique de l’être humain dans l’urgence, le danger, le chakra racine à la responsabilité de son squelette et de son système immunitaire.
Toujours dans l’esprit de survie, de sécurité, le chakra racine assume la responsabilité des glandes surrénales, et par voie de conséquence, agit sur le système immunitaire humain.

Les énergies telluriques recueillies par le chakra racine sont ensuite redistribuées aux corps physique et subtils, ainsi que les énergies cosmiques recueillies par les autres chakras, au travers du circuit énergétique, constitué de nadis et de méridiens.

Toujours dans l’esprit de sécurité et de survie, le chakra racine nous fourni la force de nous défendre face à l’adversité et nous apporte la logique de l’ordre et de la structure, dans la cohésion.

La faiblesse de ce chakra, est d’être très sensible aux émotions, d’où l’intérêt de le rééquilibrer lorsque cela s’avère nécessaire, afin qu’il reste en harmonie avec les autres chakras, pour une parfaite cohésion du système énergétique.
Lorsqu’il est bien équilibré, le premier chakra favorise l’intégration sociale, la réussite professionnelle, l’accès à la conscience collective et l’harmonie avec la nature.

Le bon fonctionnement du premier chakra pourrait être traduit en ces termes : « Je suis bien dans mon corps; j’ai confiance en moi; je suis en pleine forme, tant dans ma tête que dans mon corps; j’existe et j’en suis heureuse; je suis née à moi-même et je suis bien dans cette incarnation ; je suis ancrée ; etc. »
Je vous laisse deviner ce que le dysfonctionnement du chakra racine peut entrainer comme affirmations contraires…

Quelles sont les conséquences d’une cicatrice sur la circulation énergétique du corps humain ?

Sur ce site, j’ai publié un article traitant de cela : Cicatrices : conséquences énergétiques et physiques

Je reprends ci-dessous, des extraits de cet article :
« Si la science nous a appris que le corps  humain est composé d’énergie, à différents niveaux vibratoires, nous savons également que cette énergie vitale (prâna pour certains), circule à l’intérieur du corps, dans les tissus et organes, par l’intermédiaire de nadis (sorte de « veines » ou « conduits » d’énergie). »

« Ce réseau de nadis des plus importants aux plus minuscules, est immense : évalué à environ 72 000 nadis…
L’énergie vitale est captée par des centres énergétiques appelés « chakras », et distribuée dans le corps par l’intermédiaire des nadis, puis renvoyée vers l’extérieur du corps. »

épisiotomie« Lorsque l’on incise la peau (épiderme et derme), puis éventuellement les muscles, ou que ces tissus sont déchirés accidentellement suite à une fracture, un traumatisme, on sectionne énormément de nadis, quelquefois des milliers… »

« La bonne cicatrisation physique d’une plaie n’a aucune incidence sur les nadis sectionnés, car ceux-ci ne se situent pas sur le même plan vibratoire que le corps physique.  Au fur et à mesure de la cicatrisation, l’énergie vitale en se frayant un passage au travers des tissus, recréé de nouveau nadis. Par contre, pour diverses raisons, il est possible que la création de nouveaux nadis ne se déroule pas correctement et que ceux ayant été sectionnés, ne soient pas colmatés. »

« De cette situation où les cicatrices subtiles ne se colmatent pas, au niveau subtil, il s’en suivra des fuites d’énergie. Ces fuites d’énergies vont dévitaliser l’ensemble de l’organisme ce qui occasionnera des troubles divers. La coupure énergétique qu’elles entraînent occasionne un affaiblissement de la partie concernée. »

épisiotomie

Que faire dans une telle situation ?
Pour remédier à ces dysfonctionnements, il est nécessaire de réinformer le subconscient du patient, qu’une grande quantité de nadis ne sont plus utilisables à un certain endroit du corps et qu’il ne doit plus envoyer de l’énergie pas ces chemins, mais par d’autres.
Également, il convient de résorber la ou les fuite(s) d’énergie.
Lorsque ce sera fait, la cicatrice sera neutralisée sur le plan énergétique, ce qui permettra de résoudre certains troubles émotionnels, comportementaux, voire des douleurs physiques. 

Quelles sont les conséquences de l’épisiotomie sur la santé énergétique et émotionnelle de la Femme ?

En coupant le périnée lors de l’accouchement, on a interrompu le circuit énergétique principal du corps humain (vaisseaux gouverneur et conception). Le vaisseau gouverneur doit trouver un autre point de départ pour faire monter l’énergie vitale (kundalini) dans le corps. Le vaisseau conception ne sait plus recycler correctement l’énergie Yin. La mer de sang, elle aussi doit se débrouiller pour remplir correctement sa mission.

Ce centre énergétique du corps de la Femme (dans la zone de la ceinture pelvienne) est donc engorgé et en dysfonctionnement. L’énergie n’y circule plus harmonieusement et l’énergie Yin le fuit avec force, comme l’eau qui gicle de la fuite d’un tuyau d’eau. Cette fuite sera permanente.

épisiotomieElle pourra avoir pour conséquences que la Femme sera plus fatiguée qu’avant et qu’elle récupérera moins bien. Elle devra aussi manger plus, puiser dans ses réserves pour parvenir à assumer ses tâches quotidiennes et elle se sentira anormalement fatiguée. Après l’accouchement, sa personnalité changera et elle pourrait devenir dépressive, avoir moins confiance en elle, etc.

Mais ce n’est pas tout : elle pourra aussi avoir un sentiment d’être mal dans son corps à cause du dysfonctionnement énergétique qui perturbe l’ensemble du circuit énergétique.

Sans parler des conséquences que cette cicatrice très mal placée pourra avoir sur sa vie de couple et sur sa féminité. Sur le site www.episio.info vous trouverez de nombreux témoignages à ce sujet.

Comment remédier aux conséquences énergétiques et émotionnelles de l’épisiotomie ?

Un thérapeute énergéticien maîtrisant la résorption des fuites d’énergie sur les cicatrices, pourra remédier aux conséquences énergétiques et émotionnelles d’une épisiotomie. Lorsque la cause énergétique sera résolue, les conséquences émotionnelles suivront.

* Bien entendu, ces informations ne doivent jamais être utilisées comme substitut à un quelconque avis ou traitement médical à venir ou en cours, mais peuvent être un complément de traitement.


Principales sources :

• Journal des Femmes : www.journaldesfemmes.fr
• Concilio : www.concilio.co
• Episio : www.episio.info
• Gyn and co : www.gynandco.be
• Magic Maman : www.magicmaman.com
• Passeport Santé : www.passeportsante.net

2 réponses
    • Jean-Paul dit :

      Merci Marco pour ton commentaire,
      Et oui, l’épisiotomie est un sujet très intéressant, car concerne beaucoup de femmes, avec toutes les problématiques pouvant en découler…
      A bientôt – Jean-Paul

      Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.