,

Conférence : Les Signatures Fréquentielles au service de la santé

signatures fréquentielles
Carte non disponible

Date / Heure
Date(s) - 16 Déc 2016
20 h 00 - 22 h 00

Lieu
Espace Miro

Catégories

Place des Remparts, Moirans


Au début était le verbe ainsi débute la genèse…
Tout ce qui est nommé se met à vibrer à l’infini dans l’univers.

Le concept des Signatures Fréquentielles

L’approche des Signatures Fréquentielles constitue un nouvel outil, issu des traditions ancestrales, nous permettant de travailler sur les « obstacles » que notre Âme doit dépasser, lors de la présente incarnation, dans ce plan de conscience.

Le concept des Signatures Fréquentielles s’appuie sur le fait que tout dans l’Univers est vibration, de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Cette certitude, nous en avons conscience dans notre période contemporaine, depuis les travaux de Franck Planck sur la théorie des quanta et Albert Einstein, sur la théorie de la relativité, qui jettent les bases de la physique quantique.

Depuis la nuit des temps, nous savons que chaque lettre possède sa propre vibration, que chaque mot – ou ensemble de lettres – est un son. De ce fait, nos noms et prénom sont en quelque sorte notre « carte d’identité vibratoire » ou constituent notre « Signature Fréquentielle ».

L’Almamusica

Notre Signature Fréquentielle est décodée à l’aide du logiciel Almamusica, qui utilise de nombreuses approches scientifiques, souvent plusieurs fois millénaires et chères aux grandes traditions, s’appuyant sur la loi d’évolution du nombre d’Or, la suite de Fibonacci, le carré magique (de Dürher), la numérologie, la Kabbale, les lettres hébraïques, la géométrie sacrée… et beaucoup d’autres savoirs ancestraux.

Les vibrations générées aideront à surmonter les « obstacles » rencontrés durant notre vie, qu’ils soient d’ordre subtils, psychiques ou physiques. D’où son nom : Almamusica ou « Musique de l’Âme« .

L’Almamusica s’appuie essentiellement sur le Verbe et deux de nos sens :

L’ouïe qui nous permet de nous connecter à l’énergie cosmique, par le son.
Les sons travaillant sur les champs morphogénétiques, permettent de recréer le lien entre le champ morphogénétique correspondant à la problématique du patient et son âme.
Les sons travaillent sur la partie subtile de la personne.

L’olfactif, qui nous permet de nous connecter aux énergies telluriques.
Le sens de l’olfaction mis en œuvre à l’aide d’huiles essentielles soniques, travaille sur la partie physique de la personne.

Cet outil permet de connaître nos propres Signatures Fréquentielles et de les comparer à notre vécu émotionnel et à nos problèmes de santé actuels. Ce qui est incroyable, c’est que dans la majorité des cas, l’expérience vécue, quel qu’en soit le niveau, est inscrite dans nos signatures !

Pourquoi utiliser les Signatures Fréquentielles ?

Aujourd’hui de plus en plus de personnes se trouvent confrontées à un émotionnel très présent et souvent perturbateur, ce qui peut générer à terme des pathologies physiologiques importantes, qui ne trouvent pas nécessairement de réponses dans les thérapeutiques classiques.

Les Signatures Fréquentielles constituent une aide précieuse pour mieux comprendre les événements, les situations ou les maladies que nous traversons tous, chacun à notre niveau. Cet outil s’adresse donc à toutes les personnes désireuses d’identifier le pourquoi de la situation de crise actuelle qu’ils rencontrent et de comment s’en sortir. C’est un outil qui favorise le mieux-être mais aussi qui facilite l’évolution de la conscience.

Cette méthode d’accompagnement destinée à équilibrer le terrain énergétique de la personne, en désactivant les stases et cristallisations électromagnétiques provoquées par les réactions en chaîne des phénomènes émotionnels et psychologiques. Cette méthode n’appartient à aucune grille thérapeutique ou médicale connue. Elle est fondée sur l’analyse de la fréquence des données identitaires d’une personne (noms et prénoms).

Pour qui ?

Les Signatures Fréquentielles s’adressent à toute personne, dans le cadre d’un travail sur soi, d’un accompagnement de tout problème tel que dépression, gestion du stress, conflits intérieurs, remise en confiance, gestion des peurs, remise en conscience. Elles concernent également les personnes qui souhaitent développer l’harmonie et une meilleure cohésion dans un cadre à action collective ; équipe de sport, magasin à plusieurs employés, associations et autre groupe réuni autour d’un projet commun.

L’approche holistique des Signatures Fréquentielles, n’est pas uniquement destinée à l’humain, à titre individuel ou collectif, mais également aux animaux, aux lieux, aux prises de décisions conceptuelles… En fait à tous les êtres animés ou inanimés.

Comment ?

Le travail consiste donc dans un premier temps à identifier nos séquences spécifiques perturbatrices liées à notre thème et à les « nettoyer » par le principe de l’opposition de phase.

Ce nettoyage nécessite de rechercher le ou les événements racines qui sont les déclencheurs de la situation actuelle. On utilise à la fois les sons spéciaux émis par le logiciel et l’olfaction d’huiles essentielles spécifiques qui correspondent à la session de la Signature Fréquentielle travaillée.

Cas concret

Pendant la conférence une personne volontaire de l’assistance pourra se présenter afin que nous réalisions son thème et puissions travailler en direct sur une de ses signatures. Nous assisterons à une consultation classique utilisant les sons, la kinésiologie et l’olfaction comme outils complémentaires.

À partir des noms de famille (père et mère), des différents prénoms ainsi que de la date de naissance, nous identifierons les Signatures Fréquentielles et ce qu’elles peuvent induire chez la personne. Une rapide anamnèse permettra de faire le lien entre le vécu de la personne et ces Signatures Fréquentielles.

Nous utiliserons ensuite la kinésiologie pour identifier la séquence à travailler.

Une fois cette identification faite nous utiliserons les sons et l’olfaction pour faire remonter des espaces mémoriels, les événements racines clés qui ont pu induire la situation de santé actuelle. Cette partie « révélation » laissera ensuite la place à la séquence « correction » par le principe de l’opposition de phases au niveau des sons mais également par l’olfaction des huiles essentielles qui sont en opposition de phases.

La séance se terminera par la partie « résolution » qui passe par l’écoute de fréquences complémentaire à la Signature Fréquentielle travaillée et par l’olfaction des huiles correspondantes… La personne témoignera alors de ce qu’elle a vécu et ressenti au cours de la séance.

Réservation

Les réservations sont closes pour cet événement.

6 réponses
    • Jean-Paul dit :

      Bonjour Dominick,
      En Gironde, il y a Marie-Pierre Borghini qui pratique les Signatures Fréquentielles.
      Voici ses coordonnées :
      Borghini Marie-Pierre – 13, allée des Corsaires – 33470 GUJAN-MESTRAS
      tél.: 06 82 75 20 49 – mail: mpborghini@free.fr
      Bonne journée à vous
      Cordialement
      Jean-Paul

      Répondre
  1. PICHS dit :

    Je suis très intéressée par les S F, mais pour ce qui me concerne, je suis dans le Sud Ouest de la FRANCE, personne âgée et handicapée, je ne peux assister à vos conférences. Pouvez vous me dire si vos conférences sont filmées et enregistrées afin que je puisse bénéficier des « vibra conférences » ou bien acheter des C D que je pourrais écouter et utiliser aux fins de soins.

    Merci de votre réponse.

    Sylviane PICHS

    Répondre
    • Jean-Paul dit :

      Bonjour Sylviane,
      Ainsi que je vous l’ai déjà dit au téléphone, l’approche des Signatures Fréquentielles ne se pratique pas à distance et il n’y a pas de CD « pour tout le monde ». Chaque session est personnalisée.
      Par contre si vous me dites où vous résidez, je vais essayer de vous trouver un praticien pas trop loin de chez vous.
      Je vous souhaite une excellente journée.
      Jean-Paul

      Répondre
  2. julie dit :

    Bjr,
    Avant mon stage au Canada, je m’étais déjà impliquée dans les SF. Mais, depuis mon retour ( 18 mois de pratique à l’Université), quelques questions se posent, notamment :
    – La SF ne prend pas en compte la différence entre les filiations paternelles et maternelles.
    – La structure Nom/Prénoms/date de naissance n’est pas définie, ni dans la nature de composants, ni dans les principes d’inter-actions.
    – et toujours le problème de la supposée « transmission », talon d’Achille de ce type de thérapie.
    Tout cela a-t-il évolué pendant mon séjour aux States et au Canada?
    Meilleures pensées
    Julie

    Répondre
    • Jean-Paul dit :

      Bonsoir Julie,
      Alors comme cela, vous avez appris les SF à l’Université… mais où : Québec… Ontario… ?
      Je suis surpris, car j’ignorai que cette discipline était enseignée à l’Université…
      Par contre :
      • bien sûr que les SF prennent en compte distinctement les lignées maternelle et paternelle… bien heureusement car sinon, cela n’aurai aucun sens !
      • les prénoms sont également considérés distinctement…
      Quand à la date de naissance, elle intervient dans l’algorithme de calcul et apporte une personnalisation supplémentaire.
      • Quand au « problème de la supposée transmission« , en l’occurence la bibliothèque patrimoniale, il s’agit compréhension complémentaire de la Vie…
      Je ne sais pas ce qui se fait aux US ou au Canada, car je vis en France actuellement.
      Par contre, si vous venez à la Moirans, le 16 décembre, pour la conférence, nous pourrons en parler…
      Bien cordialement à vous
      Jean-Paul

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *