, ,

Maux de tête et migraines

migraine

Comment les soulager par l’ostéopathie et les huiles essentielles

Les études démontrent qu’une douleur chronique peut être causée par une blessure ou un dysfonctionnement physique, mais plus généralement par le stress et les problèmes émotionnels.

migrainePlus communément appelés céphalées, les maux de tête sont considérés comme une affection du système nerveux parmi les plus répandues. Entre la moitié et les trois quarts des adultes âgés de 18 à 65 ans dans le monde ont eu mal à la tête au cours de l’année écoulée et, parmi eux, plus de 30% ont fait état d’une migraine.

Malgré les différentes variations régionales, les céphalées sont un problème mondial touchant toutes les populations, quels que soient l’âge, la race, le niveau des revenus et la zone géographique.

Les céphalées peuvent avoir diverses causes, cela peut aller de la tumeur cérébrale à une déshydratation, ou même à un état de fièvre, en passant par douleur d’origine dentaire, ou psychologique, le champ d’investigation va être important à chercher et est très large. C’est pour cela que l’anamnèse va être importante à réaliser lors de la consultation, celle-ci sera capitale dans le diagnostic.

Différents maux de tête

Ils existent différents types de maux de tête :

  • Tout d’abord nous avons la migraine sans aura, qui correspond à une douleur unilatérale c’est-à-dire que d’un seul côté du crâne, peut être pulsatile, se caractérise sous forme de crises, récurrentes, dure de 4 à 72 heures sans traitement, peut être accompagnée de signes associés comme des vomissements ou des nausées, une sensibilité à la lumière, voire même au bruit, une modification de l’humeur. D’intensité modérée à intense. Celle-ci peut s’aggraver avec les activités physiques. Le plus souvent ce sont les femmes qui sont atteintes de migraines. Une migraine touche environ 1/5 de la population française. Peut apparaître suite à un élément déclencheur comme l’anxiété, le stress, l’émotion, une odeur. La Migraine est due à une hyperexcitation neuronale qui peut être d’origine génétique et / ou environnementale. Concernant les migraines, le diagnostic est clinique, un scanner puis un IRM pourront être réalisés.
  • maux de têteNous aurons ensuite les migraines avec aura, les auras sont des signes précurseurs de la migraine. Elles sont 3 fois moins fréquentes que les migraines simples. Ces céphalées se caractérisent par des crises, diagnostic fait lorsque le patient à déjà eu 2 crises accompagnées d’un minimum de 3 symptômes comme une perturbation du champ visuel, d’une faiblesse musculaire, d’engourdissement sur un seul côté, d’un trouble du langage. Ces signes arrivent de manière totalement progressive en plus de 4 minutes, mais ils sont entièrement résorbables.
  • Il y a les migraines cataméniales, d’origines hormonales, dues aux chutes du taux d’œstrogènes précédents les règles. Ces céphalées sont améliorées par la grossesse.
  • Les migraines ophtalmiques sont dues à une perturbation vasculaire entraînant des tensions de certains muscles oculaires par atteinte du 3e nerf crânien.
  • Ensuite il y a les céphalées de tensions – c’est la plus courante des céphalées primitives. Souvent due à une pression musculaire, apparaît généralement au réveil, caractéristique en casque, entraînant une sensation de serrement qui a tendance à augmenter avec le stress, la fatigue. Gène permanente pouvant être accompagnée de gènes musculaires au niveau des trapèzes et des muscles cervicaux.
  • La névralgie d’Arnold de localisation unilatérale, de durée intermittente, à type de brûlure, pouvant être due à une contraction du trapèze mais aussi à une compression au niveau de C2 .
  • Les autres origines : sinusienne, dentaire, hypertension artérielle, médicamenteuse …

cranio-sacréComment est constitué et comment fonctionne votre corps ?

L’axe cranio-sacré est le segment le plus mobile du corps. Le rachis cervical étant constitué de 7 vertèbres dont les 2 premières sont différentes des autres, celles que l’on prénomme axis et atlas. Situées entre le crâne plus exactement l’occiput et le rachis dorsal.

L’occiput est l’os situé à la racine du crâne et est un important lieu d’insertions faciales et duremériennes. Il forme en son milieu le foramen magnum, dans ce foramen passe la moelle allongée, ainsi que 2 artères vertébrales et l’artère spinale antérieure, ainsi que 2 artères spinales postérieures et la veine spinale. Au pourtour de ce foramen s’insère la dure-mère (couche la plus superficielle des méninges).

Les méninges sont des enveloppes qui protègent le système nerveux central, elles se composent de 3 feuillets : la dure-mère, l’arachnoïde et la pie-mère.

Maux de tête et ostéopathie : l’interrogatoire en préambule

Nous allons déterminer au travers d’un interrogatoire bien détaillé, d’un bilan minutieux, du compte rendu des examens complémentaires réalisés, les mécanismes de la céphalée.

maux de têteLes différentes questions importantes seront les modalités d’apparition de la céphalée, s’il y a eu d’autres épisodes similaires, la date d’apparition et depuis son installation comment a-t-elle évolué. Puis on demandera s’il y a eu des envies de vomir, des nausées, si la lumière gène et si les activités ont été limitées ? La localisation précise sera aussi demandée, ainsi que si pulsatile ou pas, la durée, présence de signes précurseurs, les facteurs d’amélioration (repos, noir, silence), et s’il y a des signes associés. Bien sûr, dans chaque motif de consultation, on demandera les antécédents traumatiques, chirurgicaux, personnels et familiaux.

Suite à cela, on met en évidence les différents aspects de la céphalée, on établit un diagnostic d’exclusion et si besoin on réoriente vers le médecin traitant si plusieurs signes nécessitent des examens complémentaires.

Un diagnostic médical peut être nécessaire car certaines céphalées nécessitent un traitement médical.

Quels conseils peut-on donner ?

migrainePour ce qui est des céphalées de tensions, si tension à la racine du crâne, nous pouvons conseiller au patient de se mettre au sol, sur le dos, de placer une balle de tennis à la racine du crâne et d’attendre le relâchement des muscles sous occipitaux.

Pour les migraines : huile essentielle de menthe poivrée peut être indiquée, à appliquer avec de l’huile végétale (amande douce, macadamia…) sur les tempes en massant avec des petits mouvements circulatoires.

Étirement des trapèzes : Debout, le dos bien droit, inclinez la tête sur un côté et tirez doucement avec votre main jusqu’à ressentir l’étirement à la base du cou. Pour plus d’amplitude, la main du côté étiré pourra être placée dans le dos. Étirez de la même façon l’autre côté.

En cas de crise, se coucher dans la pénombre et dans le silence.

Aude Camberlin
Ostéopathe
www.aude-osteopathe.com

pour : Thérapeute magazine


Autres sources

Mon expérience

menthe poivréeJ’ai eu récemment l’occasion de tester l’utilisation d’huile essentielle de menthe poivrée lors de migraines d’une patiente… Sans vouloir affirmer que c’est la « Solution miracle », son usage s’avère particulièrement efficace…
Il suffit d’un peu d’huile végétale de bonne qualité et de quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée.

N’ayant plus sous la main d’huile de Jojoba que j’utilise habituellement, nous avons utilisé de l’huile d’olive avec le dosage :
• 1 cuillère à café d’huile d’olive vierge
• 4 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée.
Mélanger avec le doigt et se masser les tempes quelques minutes.

nadisImportant : dans le cas de crise de migraines, masser dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, le point situé sur la tempe, juste devant le haut de l’attache de l’oreille.

Ce point est un sous-chakra faisant partie de ceux que l’on masse en Soins Esséniens, pour décongestionner les nadis de la tête. Si vous ne parvenez pas à synchroniser le massage des 2 points des tempes simultanément, avec 2 doigts, faites-le point par point, pour chaque de chaque tempe, tout simplement !

Vous pouvez faire varier la quantité de gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée dans la cuillère à café d’huile végétale, suivant votre ressenti. Mais seulement quelques-unes… 2 à 4 !

Jean-Paul Thouny
Thérapeute énergéticien

2 réponses
  1. SCHOLL dit :

    Bonjour,

    Permettez-moi de me joindre à votre analyse sur la migraine et les maux de tête.
    Deux facteurs majeurs semblent avoir été oublié:
    Les maux de tête organiques, apparaissant suite à l’irradiation micro-onde des appareils de technologie de communication.
    Les veines du cerveau fuient et laissent passer des protéines.

    Les maux de tête s’expliquent par une perte d’étanchéité de la barrière hémato-encéphalique (BHE). Des protéines migrent à travers les vaisseaux, ce qui provoque une inflammation des tissus. A la radiographie et au scanner on observe la formation de micro-oedèmes et de petites hémorragies.
    L’autre cause provoquant d’importants maux de tête sont les additifs alimentaires toxiques; Beaucoup de produits industriels alimentaires contiennent des additifs autorisés mais néanmoins toxiques. Cette toxicité apparaît curieusement sous la forme de maux de tête, dans l’heure qui suit l’ingestion de l’aliment incriminé.

    Les deux facteurs décris précédemment deviennent prépondérants dans les sociétés modernes. Les gens deviennent électrosensibles et (ou) chimiosensibles en rapport avec l’explosion des pollutions électromagnétiques et chimiques dans l’environnement et une augmentation parallèle de la conscience cellulaire.

    Bien cordialement

    Répondre
    • Jean-Paul dit :

      Bonjour Scholl,
      Merci de vos commentaires (3 en 1). J’abonde dans votre sens lorsque vous mettez en cause les micro-ondes et la chimie…
      Malheureusement, il n’y a pas que ces causes qui peuvent être à la source de maux de tête… Je dirai même que les causes les plus importantes sont d’origine psychologiques, au travers des émotions et stress notamment.

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *